Labellucie

La labellisation RSE / RSO de référence

fr-on uk on

Les Membres Labellisés

ICAM

icam - logo petit

Ecole d'ingénieur

 

guillemet-vert1Depuis quelques années, l’Icam est adhérent de DRO (Dirigeants Responsables de l’Ouest) et s’enrichit de diverses expériences, partagées par les participants aux réunions dans le domaine de la RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) qui comporte les 3 volets sociétal, économique et environnemental. Un des « livres de chevet », capital, des membres de DRO est la »3ème révolution industrielleguillemet-vert2

De Jérémy Rifkin 

DRO a permis à l’Icam de savoir qu’au niveau national, il existe le label LUCIE qui suit les 7 domaines, en 28 points, de la norme iso 26000, soit :

  •  respect des droits fondamentaux de la personne (droits de l’homme)
  •  politique managériale et sociale de l’entreprise
  • gestion de la relation consommateur-la démarche qualité
  • pratique des affaires
  • gouvernement d’entreprise
  • protection de l’environnement
  • relation avec la société civile

Quelques membres de DRO ont passé l’audit et ont obtenu le label LUCIE (comme Restoria ou Audencia)

l’Icam, site de Nantes, a décidé lui aussi d’effectuer une véritable démarche de RSE, concrétisée par l'obtention du label LUCIE. Le site de Nantes ne démarre pas de zéro. Beaucoup d’efforts sont déjà faits dans le sens du développement durable. Il nous faudra formaliser davantage ce que nous faisons déjà et planifier ce que devrions faire en plus.

La RSE doit pouvoir être compatible avec la performance. Comme le dit Alain Fustec, directeur du  label LUCIE: " il y a de la performance économique dans la RSE". Le développement durable  n'est pas une mode, c'est une véritable évolution nécessaire. Platon ne disiat-il pas: " la nécessité est mère de l'innovation"? Nous somme fiers de rejoindre la communauté LUCIE.!"guillemet-vert2

 

Activité

Institut Catholique d'Arts et Métiers (Icam)

Association loi 1901 ayant pour objet la Formation d'ingénieurs généralistes, La formation professionnelle de personnes en recherche d'emploi ou en requalification, la formation d'ingénieur par la formation continue ainsi que des formations de Mastères spécialisés

Une école de production, offrant une chance aux jeunes exclus de tous les systèmes scolaires, ouvrira sur le site de Nantes en septembre 2016.

Chiffres clés :

Nombre de salariés : 65

Résultat net enEuros : 138841€

 

Actions RSE/ Bonnes Pratiques/ Pratiques innovantes

  • Pédagogies innovantes
  • Co-responsabilité des étudiants sur de nombreuses actions
  • Travail sur l'insertion de nombreuses personnes via la formation professionnelle
  • Actions de développement durable (banettes de tri sélectif dans les bureaux, étude d'un composteur, partenariat avec une recyclerie, …..)
  • Nombreux programmesde R&D liés à l'amélioration énergétique et au respect de l'environnement
  • Orientation de projets de création d'activités des étudiants vers les ESAT et les travailleurs handicapés.

 

Témoignage des Parties Prenantes

guillemet-vert1La démarche engagée par l’Icam dans un référentiel RSE tel que LUCIE me semble parfaitement correspondre à l’état d’esprit qui anime cette école, du moins pour ce qui concerne son action dans le recyclage.

En effet, l’Icam a été l’un des premiers clients importants de SOLUTION RECYCLAGE en 2009, ce qui démontre une véritable ambition de recyclage de toutes les familles de déchets produits sur l’école : services administratifs, ateliers, restauration, hébergement des élèves. L’Icam a eu un rôle précurseur dans cette démarche globalisée, visant tous les process d’activité de l’établissement, en avance sur les autres écoles d’ingénieurs sur la Région.

 

Cette démarche est doublée d’un souci de promouvoir des acteurs nouveaux sur le territoire, comme l’était Solution Recyclage en 2009, dès lors que leur démarche est innovante et poursuit un but en accord avec les valeurs de l’école.guillemet-vert2

 

Témoignage  de Théret Bernard  PDG d'ETPO et Président de Ca de l'ICAM site de Nantes:

1. Comment avez-vous mis en place la démarche RSE chez ETPO.

 Quels ont été les impacts sur la société et comment les salariés se sont appropriés cette démarche ?

 

guillemet-vert1ETPO a commencé sa démarche RSE début 2008, alors que cette notion était encore peu diffusée, ce qui nous a permis de prendre notre temps.

Nous avons d’abord réalisé un diagnostic, puis une politique RSE de l’entreprise en 10 engagements a été rédigée, des actions d’ information pilotées par la direction ont été engagées vis-à-vis de l’ensemble du personnel : l’année 2008 a été l’année de la découverte et de la sensibilisation.

 

En 2009, un travail de structuration de la démarche a été entrepris avec l’aide d’un consultant extérieur, et les premières actions RSE ont été lancées sur des chantiers pilotes.

 

En 2010 les actions RSE sont étendues à tous les chantiers importants, puis en 2011 à tous les chantiers et en 2012 c’est un déploiement général dans l’entreprise sur tous les chantiers et les bureaux.

Au début de l’année 2013 on peut dire que la RSE est établie comme mode d’action systématique dans toute l’entreprise, elle fait partie de l’ADN de l’entreprise, elle est au cœur de sa stratégie.

ETPO, qui avait démarré tôt, a donc pris le temps pour que les salariés s’approprient réellement cette démarche, ce qui était un élément essentiel de sa réussite.

 

En effet, la RSE qui consiste à penser et agir en trois dimensions : l’efficacité économique, le progrès social, l’insertion dans le territoire et la protection de l’environnement, fait appel à l’intelligence de chacun car il n’y a pas de réponse universelle toute faite. D’un chantier à l’autre, sur un chantier ou dans un bureau, avec un contexte économique général tendu ou plus facile, les mêmes questions n’entraîneront pas les mêmes réponses : le meilleur équilibre entre les trois notions économiques, sociales et environnementales ne se trouvera pas au même endroit.

 

Pour que la RSE donne sa pleine efficacité, il faut donc que chaque personne s’approprie totalement la démarche : la direction ne peut pas donner une grille de réponses toutes faites, elle peut seulement donner une grille de questionnement.

Pour s’adapter à l’esprit de cette démarche, nous avons mélangé à ETPO le volontariat et l’obligation : tous les chantiers doivent de fixer des objectifs RSE qui sont écrits et suivis, mais chaque chantier est libre de les choisir en fonction justement du contexte du chantier…et de la sensibilité RSE de ses acteurs.

Et finalement, ETPO qui était certifiée QSE- Qualité, Sécurité, Environnement – ne demandera sa labellisation RSE qu’en 2014 après que la RSE sera devenue le mode de fonctionnement naturel de l’entreprise.

 

Cette démarche n’aurait pas eu le même écho si l’entreprise n’avait pas été porteuse de valeurs humaines profondes : liberté d’expression, confiance, autonomie, responsabilisation, honnêteté, qui ont constitué un terreau fertile à l’implantation de la RSE.

La démarche RSE a permis de rendre explicite ce qui se pratiquait de manière explicite, moins structurée, plus « artisanale ».

La RSE est plus un chemin qu’un but à atteindre. C’est une nouvelle manière de faire fonctionner une entreprise, une organisation, qui est très riche, beaucoup plus riche que la seule approche financière traditionnelle. En particulier elle n’est pas figée mais s’adapte très bien à tous les changements qui ne manqueront pas de se produire. Mais elle ne marchera bien que si tout le monde y adhère vraiment ; elle ne peut donc être imposée ni s’implanter trop rapidement.guillemet-vert2

 

2. En quoi cette démarche est-elle utile aux entreprises ?

guillemet-vert1Un des principaux défis pour une entreprise est que les salariés donnent le meilleur d’eux-mêmes, ce qui ne peut s’imposer mais demande une adhésion volontaire de chacun. La RSE conduit à une attention et une valorisation des salariés. Or une entreprise humaine où il fait bon travailler amène les salariés à être particulièrement impliqués dans le fonctionnement de l’entreprise. La RSE conduit donc à une meilleurs performance économique de l’entreprise  sur le moyen-long terme et permet de mieux passer les crises, surmonter les difficultés.

 

Et la RSE est la meilleure manière de servir l’intérêt général, le bien commun entre les parties prenantes internes et externes de l’entreprise. Ce devrait être la vocation de chaque entreprise et c’est surtout la meilleure manière d’assurer sa pérennité car servir l’intérêt général est, pour toute organisme, l’option la plus durable et soutenable qu’il soit.guillemet-vert2

 

3. En tant que président  du CA de l’Icam, pensez-vous que la culture Icam est en adéquation avec une démarche RSE. Quelle conséquence pour l’avenir de l’Icam peut-on envisager ?

guillemet-vert1L’Icam a la chance de posséder des valeurs fortes parfaitement adaptées à la démarche RSE : confiance, liberté, responsabilité, réussite collective, sens du bien commun me semblent constituer une base excellente pour implanter une vraie démarche RSE.

 

Comme je l’indiquais pour ETPO, un tel socle fait que dans l’organisation, de nombreuses actions RSE sont déjà en route implicitement, sans le savoir. La démarche RSE aura l’avantage de le faire de manière explicite, plus professionnelle, et-de mettre en valeur tout ce qui se fait déjà.

Et je pense que pour l’Icam une telle démarche est encore plus pertinente que pour une entreprise. 

En effet, les enjeux du futur de la société sont clairement l’économie au service de l’homme, l’utilisation sobre des ressources naturelles, le respect de l’environnement, l’insertion dans  son territoire : tous des enjeux RSE.

Il est important, je dirais même indispensable, que l’Icam ,dont la mission est de former de futurs acteurs responsables dans la société, s’engage pleinement dans cette métamorphose de la société que nous sommes en train de vivre et la RSE est , à mes yeux, un des moyens les meilleurs pour s’y engager.

Je suis donc très heureux que l’Icam Nantes se lance dans la démarche RSE.

 Je suis sûr de sa réussite car elle correspond tout à fait aux valeurs de l’Icam. 

 

Et comme je le disais précédemment, c’est d’abord un chemin ; il est donc plus important que chacune et chacun des membres de l’équipe Icam Nantes ait le temps de bien en comprendre le sens – la recherche du bien commun - et les enjeux – économiques, sociaux , sociétaux, environnementaux -  pour se les approprier plutôt que de vouloir aller trop vite et passer à côté de l’essentiel.guillemet-vert2

Théret Bernard, PDG d'ETPO et Président de Ca de l'ICAM site de Nantes

 

 

Contacts

Laurent Challet

 

Responsable Projet Lucie

 

02.40.52.40.58

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Pour en savoir plus : www.icam.fr

 

Rejoignez la 1ère Communauté d’acteurs économiques engagés en RSE/RSO ! 

 

 

 

 

Contactez-nous ! 

 

Label LUCIE

 

Adresse:   12, rue aux Ours - 75003 Paris

 

E-mail:   contact@agence-lucie.com 

 

Téléphone:   01 42 65 47 87

 

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux : 

 

facebook      iconetwitter      iconelinkedin